Jean-Louis Murat
Fred Jimenez & Jennifer Charles

Mirabelle Mirabeau

 

 

 

Monsieur craindrait les demoiselles

Le temps qu'il ferait

A bird on a poire

Mashpotétisés
Gagner l'aéroport
French kissing
Une orgie de sainteté
Tu n'auras pas le temps
Elle était venue de Californie
Petite luge
L'anéantissement d'un cœur

 

 

 

 

Mirabelle Mirabeau

 

Hello Mirabelle

Est-ce que l'amour vous va ?

Hello Mirabeau

Le va-t-il comme il faut ?

Hello Mirabelle

Je ne vous comprends pas

Hello Mirabeau

Je n'comprends pas un mot

 

Hello Mirabelle

Plus un seul de froid

Hello Mirabeau

Plus un seul de faux

Hello Mirabelle

Mais ne dirait-on pas ?

On nous dirait Belle

Sur la Reservata

 

Hello Mirabelle

Suis amoureux de ça

Hello Mirabeau

Comme nous-mêmes, n'est-ce pas ?

Hello Mirabelle

En aurez-vous le droit ?

Hello Mirabeau

Ne soyez pas si sot

 

Hello Mirabelle

Plus un seul de froid

Hello Mirabeau

Plus un seul de faux

Hello Mirabelle

Mais ne dirait-on pas ?

On nous dirait Beau

Sur la Reservata

 

 

Monsieur craindrait les demoiselles
chanté par Jennifer Charles

 

Ainsi monsieur craindrait l'amour

Ainsi monsieur craindrait les demoiselles

Monsieur craint les éclaboussures

A peur d'être éclaboussé d'amour

 

Ainsi monsieur craindrait le jour

Monsieur refuse toute idée de contour

Monsieur craindrait la salissure

A peur d'être oh ! maculé d'amour

 

Mon pauvre ami vous baisez trop

Saurez-vous jamais, saurez-vous jamais

Mon pauvre ami vous bandez trop

Saurez-vous jamais ce qu'est l'amour ?

 

Ainsi monsieur craindrait les rires

Ainsi monsieur prendrait à la sauvette

Ah, Monsieur craint tant les sanglots

A peur d'être éclaboussé d'amour

 

Mon pauvre ami abandonnez

Ainsi monsieur craindrait les demoiselles

A peur d'être oh ! maculé d'amour

 

Mon pauvre ami vous baisez trop

Saurez-vous jamais, saurez-vous jamais

Mon pauvre ami vous bandez trop

Saurez-vous jamais ce qu'est l'amour ?

 

 

Le temps qu'il ferait

Avec votre aimable attention

Dans quelle langue parlez-vous donc ?

Avec votre aimable bonté

Que cherchez-vous à m'expliquer ?

 

Avec votre aimable attention

Qu'adviendra-t-il si je réponds ?

Avec votre aimable bonté

Qu'aimeriez-vous nous expliquer ?

 

Amour, ajoute au temps

Au temps qu'il fera

Le temps qu'il ferait

Amour, ajoute au temps

Au temps qu'il ferait

Le temps qu'il fera

 

Avec votre aimable attention

Qu'adviendra-t-il si je réponds ?

Avec votre aimable bonté

Précisez d'abord le sujet !

 

Amour, ajoute au temps

Au temps qu'il fera

Le temps qu'il ferait

Amour, ajoute au temps

Au temps qu'il ferait

Le temps qu'il fera

 

Quelle était la conversation ?

Quid de l'aimable attention ?

Dieu vous voilà tant effronté

Venez-en enfin au sujet !

 

Amour, ajoute au temps

Au temps qu'il fera

Le temps qu'il ferait

Amour, ajoute au temps

Au temps qu'il ferait

Le temps qu'il fera
 

A bird on a poire

Amour du matin

Amoureux...

Amoureux, bien

Amour de vaurien

Ouvre mon coeur

Au monde enchanté

 

Amour de ça

Nous emporte comme vent

Amour pour ça

Nous rend moins ignorants

 

Affûteur... sabotier

Harponneur...  âne bâté

Indigent...  trublion

Abreuvoir...  vigneron

 

Voyager tout l'été

Nous aura mis face à la beauté

Comme a bird on a poire

 

Amour de ça

Nous emporte comme vent

Amour pour ça

Nous rend moins ignorants

 

Affûteur... sabotier

Harponneur...  âne bâté

Indigent...  trublion

Abreuvoir...  vigneron

 

Voyager tout l'été

Nous aura mis face à la beauté

Comme a bird on a poire

 

Mashpotétisés

Vous nous aurez "mashpotétifiés"

Bien tous "mash-po-po-disposés"

Du bon boulot gougnafiers

Allez twist à St Tropez

 

Nous v'là tous bien "ringarnisés"

Limite "endalidanifiés"

Du bon boulot gougnafiers

Allez twist à St Tropez

 

Encore on confond Johnny Vacances et Elvis Presley

C'est vous dire si c'est un succès

 

Vous les a "débalajodifiés"

En trois coups "engaulénifiés"

Du bon boulot gougnafiers

Allez twist à St Tropez

 

On passerait son temps à maronner

A s'en "neurasthéniniquer"

A s'en "napalmimifier"

Allez twist à St Tropez

 

Encore on confond Johnny Vacances et Elvis Presley

C'est vous dire si c'est un succès

 

Vous nous aurez "mashpotétifiés"

Bien tous "mash-po-po-disposés"

Du bon boulot gougnafiers

Allez twist à St Tropez

 

On passerait son temps à maronner

A s'en "neurasthéniniquer"

Mitterrand "chiraquéqués"

Allez twist à St Tropez

 

Encore on confond Johnny Vacances et Elvis Presley

C'est vous dire si c'est un succès

 

 

Gagner l'aéroport

 

Chacun veut que se relance l'hélice

Chacun aime rêver de ça

Chacun veut que tous les mécanos réagissent

A la moindre alerte bleue

Pour un feu, des brindilles, un lapsus, une ortie

Loin de son quartier nord

Chacun veut gagner l'aéroport

 

Chacun tremble au bruit de ce chuchotis

Cherche un passage à claire-voie

Pour du lu pour un fa pour un do pour un ris

Chacun silencieux guerroie

Dézippé, traversant des salons endormis

Faune extrait du magma

Chacun veut gagner l'aéroport

 

Chacun veut du réacteur d'émois

La mise à feu pour un oui pour un non, une voix

Chacun veut, veut quitter le point mort

Et caché au fond, mes amis,

Gagner l'aéroport

 

Chacun tapant sur sa cloche d'airain

Murmure les temps ont changé

Mais leur système nerveux interpose des chiens

Mieux vaudrait ne pas broncher

Se déchaînent molécules

Des ailes que nous sommes

Par les branches du ciel

On gagne l'aéroport

 

Chacun veut du réacteur d'émois

La mise à feu pour un oui pour un non, une voix

Chacun veut, veut quitter le point mort

Et caché au fond, mes amis,

Gagner l'aéroport

 

French Kissing

Est-ce esclavage de soi ?

Pour une dame en lilas

Est-ce écriture affectée ?

Crime à petites lampées

 

C'est ce qui exprime au mieux

La joie des maîtres des lieux

Quelle majesté impériale ?

Gagnée par le petit animal

 

Jennifer, qu'en pensez-vous ?

Sera-ce notre legs

Notre seul french héritage

A l'humanité ? ... le french kissing

 

Quelle sueur de myosotis ?

Est-ce le fourreau d'une île ?

Par nos présences emportées

C'est le désir auréolé

 

Serait-ce cadeau des bois ?

Violettes d'autrefois

Un lac infini et bleu

Dame, c'est ce que vous veut

 

Jennifer, qu'en pensez-vous ?

Sera-ce notre legs

Notre seul french héritage

A l'humanité ? ... le french kissing

 

 

Une orgie de sainteté

 

Je ne sens jamais comme une crainte

Dans notre chambre exiguë

Dans cet état que je vous dois, amour

 

Je reprends ma vie sur votre bouche

Suis joyeuse à en mourir

Dans cet état que je vous dois, amour

 

Toujours comme si vous veniez d' entrer

Votre joie me mordille le coeur

Vert clair, violet, puis vert foncé

J'aperçois donc le vrai bonheur

Dites-vous heureux à en mourir

 

S'est-on aimé dans une autre vie

Pour n'avoir rien à cacher ?

Dans cet état que je vous dois, amour

 

Je vis les plaisirs les plus sublimes

Une orgie de sainteté

Dans cet état que je vous dois, amour

 

Toujours comme si vous veniez d' entrer

Votre joie me mordille le coeur

Vert clair, violet, puis vert foncé

J'aperçois donc le vrai bonheur

Dites-vous heureux à en mourir

 

Tu n'auras pas le temps

Tu n'auras pas le temps de te poser

Tu n'auras pas le temps de nous présenter

Tu n'auras pas le temps de respirer

Tu n'auras pas le temps de marivauder

 

Tu n'auras pas le temps

J'en réponds de moi, tu n'auras pas

Tu n'auras pas le temps

J'en réponds de moi, tu n'auras pas 

 

Tu n'auras pas le temps de méditer

Tu n'auras pas le temps de te raviser

Tu n'auras pas le temps d'étalonner

Tu n'auras pas le temps même d'y penser

 

Tu n'auras pas le temps

J'en réponds de moi, tu n'auras pas

Tu n'auras pas le temps

J'en réponds de moi, tu n'auras pas 

 

Si je t'attends

Tour Eiffel

A Babylone

Pont de Sèvres

 

Si je t'attends

A Brooklyn,

Sur un fil…

 

Si je t'attends

Au Sancy

Sur le fil…

 

Tu n'auras pas le temps de te poser

Tu n'auras pas le temps de nous présenter

Tu n'auras pas le temps de respirer

Tu n'auras pas le temps de marivauder

 

Tu n'auras pas le temps

J'en réponds de moi, tu n'auras pas

Tu n'auras pas le temps

J'en réponds de moi, tu n'auras pas 

 

Elle était venue de Californie

Elle était venue de Californie

Hello I am Jen

Bonjour moi c'est Jean-Louis

Sont-ce vos parents ?

Où est le Mont-Dore ?

Aussitôt de toutes mes fontaines

A coulé de l'or

 

Tout le bonheur est tombé sur moi

En langue étrangère je me souviens de tout

 

Nous avons parlé de Californie

I love you my Jen

I love you my Jean-Louis

Un bal à Champeix

Un bal à Herment

Puis bal à Giat

Armé de courage

J'ai dit je t'aime

Et tout ça

 

Tout le bonheur est tombé sur moi

En langue étrangère je me souviens de tout

 

Elle est retournée en Californie

Bye bye I was Jen

Bye bye moi c'est Jean-Louis

Adieu à Herment

Aux Irrésistibles

Au bal à Giat

Musique, Oh ! my Jen

Je ne cesse de penser à toi

 

Tout le bonheur est tombé sur moi

En langue étrangère je me souviens de tout

 

Petite luge

Voudrais-tu chanter

Moine babillard ?

Faire l'éloge de ta folie ?

Ce petit grain d'encens

Sur le cochon

 

De mille façons

L'amour nous met le cœur en émoi, et moi

De mille façons

L'amour nous va

L'amour nous va

 

Théologiciens de nos culs ignorants

A l'origine Gustave « no sait »

Mais jolies framboises

Timides myrtillers

Seuls savent nous enseigner

 

De mille façons

L'amour nous met le cœur en émoi, et moi

De mille façons

L'amour nous va

De mille façons

L'amour nous met le cœur en émoi, et moi

De mille façons

L'amour nous va

L'amour nous va

 

Petite luge glisse, viens

Sur le blanc manteau de moi

Petite luge pars de très haut

Petite luge glisse, viens

Sur le blanc manteau du sommeil

Petite luge pars de très haut

 

L'amour nous va

Cet amour nous va

Cet amour nous va

 

 

L'anéantissement d'un cœur

 

J'allais alors faire le tour du centre ville

Nos gémissements manquaient trop de franchise

En déduction logique c'est inévitable

L'imaginer m'est bien égal

 

Tant de nuits sans désir volent le sommeil

Sans souci de jouir on oublie le ciel

En déduction logique c'est inévitable

L'imaginer m'est bien égal

 

C'est tout autre chose

Quand l'amour s'en va

Vient à nous abandonner

C'est tout autre chose

Quand l'amour s'en va

When love walks away

 

Accoudé à la balustrade du quai

Une foule de détails me parlent de me tuer

En déduction logique c'est inévitable

L'imaginer m'est bien égal

 

On dirait l'anéantissement d'un coeur

Fini d'implorer gouttes d'amour, de bonheur

En déduction logique c'est inévitable

L'imaginer m'est bien égal

 

C'est tout autre chose

Quand l'amour s'en va

Vient à nous abandonner

C'est tout autre chose

Quand l'amour s'en va

When love walks away