Tu te plais dans le film ? Instrumental

 

Mademoiselle Personne

 

avec Elodie Bouchez.

 

Bande originale du film Mademoiselle Personne
réalisée par Pascale Bailly, produit par Why Not Productions

Cadavre débit

 

Amour zéro

 

Quel salaud !

Lozac'h   Instrumental
Joachim
Si c'est ça le bonheur
Franco-kurde
Rendez-vous  
Cadavre débit (nanana)  
Le charme  

 

 

 

Cadavre débit

 

plus de tête hors de l'eau
pour l'accueil au verger
plus d'aiguillon pointu de cristal
sur ton front cuirassé animal

c'est le débit
cadavre débit

oh triangle d'oiseaux morts
du vinaigre sur les plaies
le regard sur le bœuf immolé
sur les cuisses formidables

c'est le débit
cadavre débit

le blockhaus zigzague sur les blés
le sang est satisfait dans le vent
le visage aussi dur qu'un rocher
le bas ventre les paupières en acier

c'est le débit
cadavre débit

pedigree du tigre
le sommeil le style
les mamelles le sourire printanier
le désir barbelé

c'est le débit
cadavre débit

un harpon dans la cruauté
la grenade dans la gorge des dieux
misérable que tu es

bicheron Madelon
en hovercraft helvétique

non de non

c'est le débit
cadavre débit

 

 

Amour Zéro

 

ma sans-culotte oh mon cerveau
mon intrigante au sang chaud
dans ta moiteur et sur ta peau
oh tout est amour mais tout est faux

que la vipère que le corbeau
disent pique-pendre sur ton dos
mais tu as d'une salope le culot
de me dire que tout est amour
mais que tout est faux

sur la moleskine où tu t'ébats
je lis le chiffre qui nous va
dans ce volontaire chaos
oh amour zéro

 

Quel salaud !

je ne vivrai pas aussi intimement que toi
avec l'idée de ma propre perte

perdre la mémoire
la beauté le désir

putain quel salaud !

 

 


Joachim

la justice de dieu - tombée
tous les remords - tombés
ton orgueil - tombé
tout l'amour

le cinoche - tombé
tout le bonheur

comme César
comme Napoléon
comme le roi d'Italie
comme le roi de Naples
tombés...

 

Si c'est ça le bonheur

si c'est ça le bonheur
trop peu pour moi
ces bouffées de chaleur
me laissent froid

il parait qu'on en meurt
moi j'ai jamais vu ça
vivez vos bonheurs
mais vivez-les sans moi

et si c'est ça vos raisons
raisonnez sans moi
moi je préfère ma prison
tu es si loin de moi

quitte à tourner en rond
autant le faire pour toi
dans la douce illusion
qu'un jour tu m'aimeras

s'il en est ça de ma vie
autant rester là
entre chansons et ennui
le plaisir ne vient pas

que la vie vous sourit
me laisse froid
s'il en est ça de ma vie
ne comptez plus sur moi

 

 

 

Franco-kurde

quelle merde !
qu'est ce qu'ils disent encore ?

ils disent que chaque hiver
l'armée annonce la fin de la guérilla
et puis en fait ça reprend
tous les ans au printemps

en septembre le ministre de la défense
a annoncé que 270 000 soldats et policiers
étaient déployés dans le sud-est
soit plus de la moitié de l'armée turque

quel peuple d'enfoirés !
ils ont déjà niqué les Arméniens
ils vont niquer les Kurdes

 

Rendez-vous

vous quittez le navire
vous mêlez la fuite aux soupirs
plongez en eau profonde
à la frontière du monde

cherchez le plaisir
oubliez vos souvenirs
que rivières et pluies fécondes
vous inondent

je veux tourner avec vous
l'humide clé des songes
oh belle promettez-vous
avant que le malheur nous ronge
un rendez-vous

non les faims de loups
n'auront pas raison de vous
mon mammifère mon songe
ma mélancolique éponge

grand manitou vous a trouvé
à son goût
chantez gorge profonde
votre chant d'adieu au monde

je veux tourner avec vous
l'humide clé des songes
oh belle promettez-vous
avant que le malheur nous ronge
un rendez-vous

un rendez-vous
rendez-vous...

 

Cadavre débit (nanana)

 

plus de tête hors de l'eau
pour l'accueil au verger
plus d'aiguillon pointu
sur ton front cuirassé

c'est le débit
le cadavre débit

oh triangle d'oiseaux morts
du vinaigre

misérable que tu es

bicheron
en hovercraft helvétique

non de non

 

c'est le débit
le cadavre débit


Le charme

(reprise d'Alain Bonnefont)

quel est ce charme
par un dieu éparpillé
un nouveau langage
une voile qu'on a gonflé
qu'on soulage sur les blés
quand tout vers toi m'entraîne
oh que je t'aime

et j'aurai pour toi
la tendresse du poney
le cœur de l'orage
et des mains de cordonnier
des villages en plein été
des pays un domaine
oh que je t'aime

et par mon enfance
par les bras qui m'ont porté
par ton ventre par tes hanches
rien ne pourra m'arrêter
je ne saurais me passer
de tes joies de tes peines
oh que je t'aime

oh mon amante adorée
viens me rejoindre
oh viens me retrouver
je ne peux plus refouler
ces grands flots
dans mes veines
oh que je t'aime